10 conseils pour bien rédiger sa lettre de motivation

Le monde du travail peut parfois être impitoyable. Pour mettre toutes les chances de votre côté et décrocher le job de vos rêves, il est essentiel de soigner sa communication. Voici donc quelques précieux conseils pour rédiger une lettre de motivation complète, convaincante et « impactante ». Suivez le guide.

comment rédiger sa lettre de motivation ?

 

Conseil n°1 : Analysez votre démarche

Beaucoup de candidats privilégient l’envoi en masse de lettres de motivation. Il est en en réalité beaucoup plus efficace de cibler davantage ses cibles. Avant de vous lancer à corps perdu dans la rédaction, posez-vous donc en premier lieu les bonnes questions. Pourquoi-êtes vous intéressé par cette offre ? Que pensez-vous pouvoir apporter à l’entreprise ? Vos compétences correspondent-elles vraiment aux besoins de votre recruteur ? Ces réponses vous permettront d’affiner votre stratégie de communication et d’augmenter vos chances de décrocher un entretien.

Conseil n°2 : Précisez les champs obligatoires

La lettre de motivation répond à des normes bien définies. N’oubliez donc pas de préciser clairement toutes les informations que votre interlocuteur est en droit d’attendre. Il s’agit principalement de :

  • Votre identité (en haut à gauche) : votre nom et votre prénom, votre adresse et vos coordonnées de contact direct, à savoir le numéro de téléphone et le courriel.
  • L’identité de votre interlocuteur (en haut à droite) : les annonces stipulent souvent le nom du recruteur. Si vous ne souhaitez pas que votre lettre de motivation se perde, n’oubliez donc pas d’adresser votre courrier à la bonne personne.
  • L’objet de la lettre : il reprend le titre du poste pour lequel vous postulez et la référence de l’annonce si elle existe.
  •  

    Conseil n°3 : Adoptez une structure efficace

    S’il n’existe pas de structure type applicable dans toutes les situations, le développement de votre lettre de motivation comprendra généralement 5 grandes parties.

  • L’accroche servira à capter l’attention du lecteur et à lui donner envie de poursuivre la lecture.
  • La partie sur votre profil mettra en avant vos qualités et votre parcours. Elle expliquera en quoi vos expériences vous permettront de relever le nouveau défi qui s’offre à vous.
  • La partie sur l’entreprise détaillera les raisons pour lesquelles vous souhaitez collaborer avec elle.
  • La partie sur le candidat et l’entreprise précisera en quoi l’association ne peut qu’être bénéfique pour les deux partis.
  • La conclusion exprimera le désir de candidat de rencontrer prochainement le recruteur.
  •  

    Conseil n°4 : Soyez clair et concis

    Même si elle s’apparente à un exercice d’argumentation, la lettre de motivation ne doit pas pour autant ressembler à une dissertation littéraire. Dans les faits, elle ne devrait ainsi jamais excéder une page de format A4. N’ergotez donc pas et allez toujours droit au but. Cela renverra l’image d’un candidat sûr de lui et de ses forces. Et gardez à l’esprit que la concision ne doit pas vous empêcher de rester courtois ! Les formules de politesse font partie du jeu.

    Conseil n°5 : Soignez votre mise en page

    Rien de plus rébarbatif pour un recruteur que de faire face à une lettre de motivation tassée et rédigée dans une police de caractères ridiculement petite. Pour favoriser la prise de contact, rédigez un contenu aéré et structurez-le par l’intermédiaire de plusieurs paragraphes. N’oubliez pas que votre interlocuteur n’a que peu de temps à consacrer à votre lettre. Autant que ces quelques minutes soient les plus constructives possible.

    Conseil n°6 : Parlez de l’entreprise

    Dans les grandes entreprises, les recruteurs sont quotidiennement confrontés à des dizaines de lettres de motivation. Ils sont ainsi parfaitement capables de reconnaître les contenus standardisés et non personnalisés. Pour éveiller leur curiosité, il s’agira donc de mettre en avant votre volonté de collaborer avec LEUR entreprise, de leur montrer que vous connaissez son histoire, son marché et ses produits, mais également les valeurs qu’elle véhicule.

    Conseil n°7 : Entrez dans une démarche de résolution de problème

    Le recrutement d’un nouveau collaborateur signifie nécessairement pour l’entreprise qu’un manque doit être comblé. Il s’agira donc pour le candidat de montrer à son interlocuteur qu’il a d’ores et déjà parfaitement compris les besoins de la société et qu’il sera rapidement capable d’être opérationnel. À la fin de la lecture, le recruteur doit s’être projeté mentalement et doit vous considérer comme une personne digne de confiance pour relever les défis.

    Conseil n°8 : Différenciez-vous

    Un peu d’originalité ne fait de mal à personne. Pour susciter l’intérêt du recruteur et mettre en avant votre profil face aux autres candidats, n’hésitez donc pas à vous présenter comme vous êtes réellement. Cela pourra par exemple passer par la qualité de votre plume, la mise en avant de vos expériences ou votre vision particulière du poste ou de la société. Bien entendu, n’en faites pas trop et adaptez votre message à la philosophie de l’entreprise pour laquelle vous postulez.

    Conseil n°9 : Vendez-vous

    L’une des solutions les plus efficaces pour inspirer la confiance ? Illustrer de façon systématique ses propos. Il s’agira donc de valoriser son profil et ses compétences en les reliant à des expériences concrètes. Le recruteur prend en risque en vous engageant, il a donc nécessairement besoin de réassurance. Et quel meilleur moyen que des faits avérés pour le séduire et le convaincre ? Confiance en soi ne rime cependant pas avec arrogance. L’idéal est d’arriver à se présenter comme le candidat idéal, sans jamais sembler être une personne trop imbue d’elle-même. La ligne de différenciation est parfois tenue, prenez-y donc garde.

    Conseil n°10 : Relisez-vous

    Une fois la rédaction terminée, ne vous empressez pas de l’envoyer par voie postale ou par mail. Les professionnels du recrutement conseillent toujours de prendre le temps de relire sa lettre de motivation à tête reposée. Cela vous permettra d’une part de déceler plus rapidement les petites incohérences de votre propos et d’éliminer les informations inutiles. Prendre le temps de la relecture, c’est aussi se donner toutes les chances d’éliminer les fautes d’orthographe et de grammaire, qui peuvent être rédhibitoires aux yeux de certains recruteurs. Si vous doutez de vous, n’hésitez pas à faire relire votre contenu par une personne de confiance.

    Il ne vous reste désormais plus qu'à mettre ces conseils en pratique. Bonne chance !

    Nos modèles de CV à télécharger